Alors, d'expérience, il vaut mieux partir sur une panure à l'anglaise. La panure à l'anglaise, c'est une sorte de double couche : une première couche à la farine, une deuxième à la chapelure. Cela permet, avec des ingrédients à paner un peu humides (ce qui est le cas des crevettes comme pour le fish and chips), d'avoir une panure qui tient bien à la bête.

Matos requis

  • Équipement d'étudiant célibataire suffisant.

Ingrédients

  • Des crevettes crues. La taille de la bête fera varier la durée de cuisson. Perso, je prends des grosses crevettes (gambas) chez un vendeur de surgelés réputé. Même avec ces gambas crues, la cuisson est très rapide.
  • Un ou deux œufs (en fonction du nombre de gambas : tu dois toutes les baigner une fois, voire deux fois)
  • De la chapelure en abondance
  • De le farine, q.s.p. tremper toutes tes gambas au moins une fois
  • Diverses aromatiques ou épices pour les variations

Préparation

  • Préparez le mélange de chapelure : dans une baignoire (cf. ci-dessous), mélangez votre chapelure avec, par exemple : du thym effeuillé, du sel, du poivre, de l'ail frit, des épices, etc. Cette préparation va aromatiser votre panure, donc à vous de créer les variations qui vous passent pas la tête. Une précaution toutefois : tous les ingrédients doivent être plutôt secs et être suffisamment fins pour garder une chapelure d'un grain cohérent.
  • Préparez les baignoires pour vos gambas : une assiette plate ou une assiette creuse pour chaque bain fera l'affaire. Alors, un bain avec un ou deux œufs battus (allongez éventuellement avec un chouilla d'eau si vous craignez d'être juste), un bain de farine, un bain avec de la chapelure de votre cru.
  • Décortiquez les gambas : ôtez la tête, la carapace et gardant l'anneau de la queue, retirez le boyau. Bon, je ne vais pas expliquer tout ça, vous le trouverez facilement sur le net (par exemple là : https://www.atelierdeschefs.fr/fr/techniques-de-cuisine/16-decortiquer-des-gambas.php).
  • Panez vos gambas : vous les trempez dans l’œuf, puis, dans la farine, puis, re-dans l’œuf, puis dans la chapelure. Le point important est de bien recouvrir la gambas avec la farine au début, puis la chapelure ensuite. Avec l'expérience, vous ajusterez votre process, je ne vais pas m'étendre. Surtout, je le répète, ne lésinez pas sur la chapelure : la gambas doit être totalement enrobée et la chapelure doit adhérer correctement à la bête.

Cuisson

  • Un bain d'huile, suffisant en quantité pour immerger le nombre de gambas que vous ferez cuire à chaque tournée : vous pouvez faire 3 ou 4 bains en tenant les autres au chaud car la cuisson est courte.
  • J'avoue qu'à partir de là, je suis court pour vous conseiller finement. Au plus l'huile est chaude, au plus la cuisson sera rapide. Mais dans ce cas, la chapelure peut passer du croustillant au croquant très vite. Personnellement, ce que je cherche, c'est une gambas croustillante (donc pas croquante) dehors, cuite dedans juste à point (rose, mais surtout pas sèche).
  • Lorsque la température est aux alentours de 150 à 180°C (il vous faut ou un thermomètre ou une frite crue pour estimer ça), vous plongez les copines dans leur dernier bain. Il faut entre 2 et 4 minutes, fonction de la taille de la gambas. La couleur est le meilleur indicateur : la gambas passe du blanc au brun, en passant par toutes les nuances. Si vous voulez la panure croustillante, arrêtez la cuisson au jaune foncé, pas plus.
  • Mettez les gambas au four à 60°C en attendant les autres bains.

Valavala... J'ai encore pas mal de chemin à parcourir sur cette recette que j'essaie depuis des années. N'hésitez pas à me faire vos retours.