Par Sparfell

Mon premier lead

Ce soir, demain soir ou bientôt, Vous allez prendre le lead. Ce document vous donne quelques conseils et une liste de tâches à faire afin que cette première expérience se passe aussi bien que possible. Si c'est votre premier lead, dites-le dès la phase lobby et, si possible, prenez la tête d'un groupe simple : équipe de 6 hommes maximum et de l'infanterie basique. Vous pouvez demander à être assisté par une personne en particulier au sein de votre groupe, il sera votre assistant/second.

La feuille permet de noter les choses suivantes :

  • le nom/l'indicatif de mon équipe
  • la composition de mon équipe (rôle + pseudo)
  • la composition de mes binômes (couleurs)
  • le canal radio de mon équipe
  • le canal radio pour contacter mon supérieur hiérarchique

Toutes ces informations doivent être inscrites dès que possible à partir de la phase lobby.

  • Sur la feuille je note le nom et la composition de mon équipe (rôle + pseudo).
  • Je commence à imaginer comment je vais composer mes binômes.
  • Bien lire tout le briefing.
  • Bien écouter le briefing du chef d'opération.
  • Optionnel : Sur la map, de préférence dans le canal groupe, j'écris mes binômes (couleurs) afin que mon équipe puisse en prendre connaissance.

1) Configuration des radios

  1. Je configure ma ou mes radios : canal de l'équipe, canal commandement, un canal dans chaque oreille.
  2. Check radio pour mon équipe. Deux méthodes :
    • Je fais moi même l'appel un par un (« trucmuche de machin, test radio », « ici trucmuche, bien reçu », « untel de machin, test radio », etc etc)
    • Si tout le monde est à portée de voix, j'enclenche ma radio et je dis « Équipe bidule, si vous ne m'entendez pas dans la radio, c'est que vous n'êtes pas sur le bon canal, on est sur le canal untel ». (Méthode plus rapide mais moins sûre).
  3. Check radio canal commandement (mon supérieur hiérarchique). « Leader de équipe bidule, test radio ».

2) Préparation du groupe

  • J'indique à mes hommes dans quel binôme ils sont et je donne les couleurs (« untel et untel, binôme rouge »). Je peux aussi nommer un responsable pour chaque binôme, c'est lui qui répond à la radio.
  • J'indique à mes binômes leur position dans les différentes formations (colonne et ligne).
    • « En colonne : vert devant, rouge derrière, leader au centre. »
    • « En ligne : vert à gauche, rouge à droite, leader au centre. »
  • Si possible, je répète le plan à mes hommes dans les grandes lignes. Se concentrer sur ce qui concerne l'équipe dans l'immédiat (« On va monter dans tel véhicule et on va se déployer sur telle position pour faire face à tel menace, l'objectif est d'attaquer telle position »).

Vous n'êtes plus celui qui tire, vous êtes celui qui donne l'ordre de tirer. Votre rôle est de donner des instructions et des ordres aux hommes de votre équipe. C'est ce qu'ils attendent de vous et ce que le chef d'opération attend de vous.

Par conséquent, vous ne vous servez de votre arme que lorsque tous vos hommes ont reçu les instructions qui leurs permettent de se servir de la leur de façon optimale. Dans la mesure du possible, essayez de faire tirer à votre place.

Dans les situations difficiles, rappelez-vous qu'un mauvais ordre vaut mieux que par d'ordres du tout.

Chérissez vos hommes et donnez-leur des choses à faire, ils n'attendent que ça.

Préparer un mouvement

Le mouvement c'est environ 50% de ce que vous allez faire pendant la mission.

  1. Mon supérieur me donne un ordre de mouvement ou bien je décide moi-même de me déplacer.
  2. J'identifie le point à atteindre sur la carte et je prépare un itinéraire (l'itinéraire peut être imposé par le supérieur).
  3. Je communique le point à atteindre, l'itinéraire à emprunter et la formation à adopter (colonne/ligne, debout/accroupi, allure, etc) à l'ensemble de l'équipe.

Vous pouvez montrer le point à atteindre et l'itinéraire à l'homme de tête ou à tous les membres de l'équipe, en maintenant le clic gauche enfoncé lorsque vous êtes sur la carte. Votre pointeur est alors visible sur la carte de tous les joueurs dans un rayon de 5 mètres autour de vous.

Faire remonter les informations

Votre supérieur va vous demander de lui faire remonter des informations depuis le terrain afin qu'il puisse prendre ses décisions. C'est votre rôle de lui fournir ces informations.

La survie de votre groupe passe avant la remontée d'informations. Si votre supérieur vous contact alors que vous êtes occupé par une situation qui demande votre attention immédiate, vous lui répondrez plus tard.

Vous devez donc aménager vous-même les moment pendant lesquels vous allez pouvoir faire la remontée d'informations.

Par exemple, si vous êtes pris sous le feu ennemi, organisez la riposte et tentez d'identifier la menace avant de faire remonter l'information. Cela permet d'assurer la survie du groupe et de fournir des informations plus précises à votre supérieur.

Rester groupir

Une équipe de 5 hommes n'a pas vocation à s'éparpiller sur des centaines de mètres. S'assurer que les membres de votre équipe se tiennent à portée de voix, c'est s'assurer un meilleur contrôle sur la situation en cas de problème.

Dites-vous que dans la plupart des cas vous ne devriez pas avoir à utiliser une radio pour communiquer avec vos hommes.

Quelle formation utiliser

La formation colonne est idéale pour les déplacements longs ou pas trop dangereux. Elle est flexible, simple à mettre en place et facile à manipuler. Pour vos premiers leads, essayez de placer un joueur expérimenté en tête de colonne. Quelqu'un qui est en mesure de comprendre la situation tactique en cours, qui sait s'orienter et planifier des itinéraires en autonomie. C'est la place parfaite pour un votre assistant/second.

La formation ligne et la formation chevron sont utilisées dans les phases de combat ou de combat imminent. La formation chevron est plus simple à maintenir en mouvement car chaque membre de l'équipe voit constamment au moins un autre membre de l'équipe, sauf l'homme de pointe qui mène le mouvement. Le chevron a aussi l'avantage d'offrir une assez bonne couverture des flancs.

La formation ligne permet de concentrer toute la puissance de feu de l'équipe dans une direction. Elle est efficace en cas d'affrontement prolongé en position statique ou bien pour sécuriser une crête.

Pour aller plus loin sur les formations.

La fragmentation d'une équipe en binômes permet de simplifier la tâche du chef. En effet, dans le cas d'une équipe de 5 hommes, il est plus simple de donner des ordres à deux entités (binômes) qu'à quatre entités (soldats).

Considérez les binômes comme des entités inséparables et partiellement autonomes. Donc ne modifiez pas les binôme toutes les 5 minutes et ne séparez pas un binôme en deux. Dirigez vos deux binômes presque comme si vous dirigiez deux hommes.

Faites en sorte que tous vos binôme aient toujours une tâche assignée (même si c'est une simple tâche de surveillance).

Binômes de spécialistes

Certains types d'armes se manipulent à deux, un spécialiste et un assistant (lanceurs AT, mitrailleuses, etc). Lorsque vous composez les binômes de votre équipe essayez de ne pas séparer ces binômes préexistants, ils pourraient perdre en efficacité.

Place des binômes dans les formations

En formation colonne, le binôme avec la plus grosse puissance de feu (ex : mitrailleuse légère) et/ou le plus lourd se met à l'avant, c'est le binôme soutien. Le chef se met au milieu et le binôme restant ferme la marche, c'est le binôme d'assaut. En général le binôme soutien est plus lourd, c'est donc plus pratique si il est à l'avant car il peut donner le rythme de marche. De plus, en cas de contact avant, le binôme soutien peut déployer un gros volume de feu vers l'avant. et le binôme d'assaut (plus léger et donc moins fatigué) peut contourner.

En formation ligne ou chevron, le chef se met au centre et en pointe car ces formations sont utilisées en cas de danger ou de combat, le chef a donc une meilleur maîtrise de son groupe et il peut facilement diriger le mouvement sans avoir à donner d'ordres. Les binômes sont placés de chaque côté du leader.

Si possible, le binôme avec la plus grosse puissance de feu est placé du côté le plus menaçant.

Pour le nettoyage de bâtiments ou le combat urbain une méthode simple consiste à se déplacer en colonne et à agir comme suit :

  • Le binôme de soutien prend d'abord appui sur le bâtiment et assure la couverture extérieure : surveillance des rues adjacentes et des entrées du bâtiment.
  • Le binôme d'assaut sécurise ensuite l’intérieur du bâtiment.
  • Pendant ce temps le chef comble les trous (couverture des axes non couverts, observation plus large) et assure la coordination avec les autres équipes.

Et on progresse ainsi de bâtiment en bâtiment (cas du combat urbain).

  • arma_3/joueurs/premier_lead.txt
  • Dernière modification: 2019/04/21 19:10
  • par tanin