Spécialistes et Assistants

Par Sparfell (avec des petits bouts de la Vieille dedans)

Mitrailleur, assistant mitrailleur, fusilier arme automatique, spécialiste Anti-Tank, spécialiste en explosifs, etc. : autant de rôles parfois un peu pris à la légère ou bien considérés par ceux qui les jouent comme de simples rôles de fusilier ++. Vous trouverez dans cet article quelques pistes pour leur redonner de la valeur et prendre encore plus de plaisir en les jouant dans toute leur splendeur.

Je passe tout d'abord en revue les rôles de spécialiste et d'assistant de manière générale avant de m'attarder plus en détail sur certains rôles précis.

  • Il est souvent équipé d'un armement spécifique qui demande une utilisation particulière (c'est à dire différente du fusil d'assaut standard).
  • Il connaît et maîtrise son équipement. C'est à dire qu'il en connaît les forces et les faiblesses et qu'il en fait usage au maximum de ses capacités.
  • Il renseigne son chef d'équipe sur les capacités de son matériel et lui suggère/conseille des moyens de l'utiliser (c'est lui le spécialiste quoi).
  • En cela, il est responsable de son matériel.
  • Il est généralement en binôme avec un spécialiste.
  • Il aide le spécialiste auquel il est rattaché dans l’accomplissement de sa tâche (transport de munitions, aide à la visée, etc).
  • Si nécessaire, il assure la protection du spécialiste.

Équipé d'une arme automatique d'un calibre généralement supérieur à celle de ses coéquipiers, il fournit un tir de soutien nourri (cadence de tir élevée) et relativement précis à moyenne distance.

Son arme demande généralement à être utilisée dans une position statique avec arme stabilisée (utiliser le bipied!). C'est lui qui doit chercher la position adaptée et, si nécessaire, la suggérer au chef d'équipe (par exemple dans le cas où la position est éloignée).

Lors des haltes, la place du mitrailleur est celle qui fait face à l'ennemi et qui lui permet de déployer son arme. Surveiller les flancs ou l'arrière ne lui conviennent que s'il est suspecté une activité ennemie importante dans ces secteurs.

Assistant mitrailleur

Dans la plupart des cas, il transporte des munitions supplémentaires pour l'arme du mitrailleur. Il doit donc les lui donner lorsque celui-ci en a besoin.

Il est aussi souvent équipé d'une paire de jumelles ou d'un télémètre qui vont lui permettre d'une part de procéder au guidage des tirs du mitrailleur (indiquer la distance de la cible et observer l'impact puis proposer une correction) et d'autre part d'effectuer une observation plus large pour trouver des cibles (le mitrailleur peut être victime de l'effet « vision tunnel », en particulier s'il est équipé d'une optique grossissante).

Un mitrailleur bien guidé par son assistant devient facilement deux fois plus efficace alors rangez votre arme et sortez vos jumelles !

A ne pas confondre avec le mitrailleur (voir ci-dessus). Il est la plupart du temps équipé d'une arme automatique d'un calibre semblable à celle de ses coéquipiers. Il fournit un tir de soutien et de suppression très nourrit (cadence de tir élevée) à courte et moyenne distance. Contrairement au mitrailleur, il peut souvent utiliser son arme debout ou accroupi en restant relativement efficace.

Le fusilier arme auto. est particulièrement utile pour réagir rapidement aux tirs ennemis. En effet, il peut fournir un gros volume de feu dans un laps de temps très court, en cela, son arme est l'arme du tir de suppression par excellence. Un fusilier arme auto qui ne défouraille pas lorsque son groupe est prit à partie par l'ennemi ne remplit pas son rôle !

Pour effectuer un tir de suppression, il n'est pas nécessaire d'avoir identifié la position précise de l'ennemi, une direction générale suffit, le but étant, à minima, de forcer les opposant à baisser la tête. Attention tout de même de ne pas épuiser vos munitions, des successions de rafales courtes (4-5 balles) suffisent dans la plupart des cas.

Lors des déplacements, le fusilier arme auto. peut se trouver en tête de colonne afin de délivrer rapidement des tirs nourris vers l'avant à courte portée.

Assistant fusilier arme auto.

Son rôle est semblable à celui de l'assistant mitrailleur mais il aura peut être moins souvent l'occasion de procéder au guidage des tirs, cela dépend pas mal de l'arme utilisée.

Il est équipé d'une arme antichar (généralement un lance-roquettes) plus ou moins puissante qui permet de lutter contre les véhicules blindés, les véhicules légers et, dans certains cas, l'infanterie.

Le contrôle du feu des armes « AT » est restrictif parce que ce sont souvent des armes dangereuse (procédure backblast) et que les munitions sont généralement limitées en nombre, il convient donc de les utiliser au bon moment afin d'optimiser leur efficacité et de minimiser les risques.

Par conséquent, en tant que spécialiste AT vous devez suggérer des utilisations de votre arme à votre chef d'équipe, il vous en sera reconnaissant (souvent, le chef d'équipe ne « pense pas » à utiliser l'arme AT de son équipe alors que la situation le permettrait).

Prenez l'habitude de dégainer votre AT dès que vous entendez un véhicule s'approcher, ça peut sauver des vies.

Pour la plupart, les armes AT sont complexes d'utilisation, il est vivement conseillé d'apprendre à les utiliser hors mission.

Asst. spécialiste AT

En plus de transporter des munitions supplémentaires (les munitions AT sont souvent lourdes, rendant l'Asst. spécialiste AT presque indispensable), il peut assister le spécialiste dans le guidage du tir et faire de l'observation de la même façon que le font l'assistant mitrailleur et l'assistant fusilier arme auto (voir ci-dessus). C'est aussi lui qui s'assure que le cône de backblast du spécialiste AT est dégagé/sécurisé.

Il est responsable des explosifs qu'il manipule. Dans le cas d'une démolition par exemple, cela signifie que le sapeur doit :

  • Utiliser la charge adaptée pour s'assurer de la destruction de la cible.
  • Utiliser le mode de déclenchement approprié en concertation avec ses supérieurs.
  • Signaler les positions sur lesquelles sont placés des explosifs et s'assurer qu'aucun allié ou civil ne s'y trouve au moment de la détonation.
  • Signaler la détonation de manière aussi globale que nécessaire avant qu'elle ait lieu. (le mieux est que tout le monde sache que que ça va péter).

Faire un compte à rebours à haute voix est une bonne idée.

  • arma_3/joueurs/specialiste.txt
  • Dernière modification: 2018/11/01 14:28
  • par tanin